Un trésor géologique unique dans la Caraïbe

Au nord de l'île, on trouve un abrupt sous-marin dont le fond dépasse 5 000 m, et qui constitue l'un des plus importants au monde.
L'île est un plateau calcaire mais avec des affleurements de terrains volcaniques qui constituent l'originalité géologique de La Désirade.
Au nord est de l'île, le long de la côte, on peut observer ce que les géologues appellent le complexe ophiolitique. Cette structure géologique est unique dans les Petites Antilles.

carte geologique ile de la desirade hotel oasis


En quoi consiste ce complexe ? Il s'agit de coulées de lave basaltique
(le basalte est une roche volcanique) se présentant en forme de coussins de lave (pillow-lavas pour les spécialistes). Cette forme est dûe à un refroidissement de la lave dans l'eau. Il s'agit ici d'un volcanisme sous-marin qui s'est produit à 2 - 3000 m de profondeur.

lave en coussin ile de la desirade hotel oasis

Au-dessus et au-dessous de ces coulées basaltiques on trouve des roches rouges appelées radiolarites. Ce sont des roches qualifiées de sédimentaires, elles proviennent de l'accumulation d'animaux marins microscopiques, les radiolaires, qui à leur mort, tombent sur le fond pour constituer les radiolarites.

radiolarite ile de la desirade hotel oasis

Ces alternances de coulées de laves basaltiques sous-marines et de radiolarites sont recoupées par d'autres roches volcaniques suivant une géométrie bien particulière: ce sont des dykes, c'est à dire des espèces de filons constitués d'une roche volcanique appelée dacite.

coulées de laves basaltiques dykes a la desirade hotel oasis

Cet ensemble de coulées de lave basaltique alternant avec des radiolarites et recoupés par des dykes de dacite constituent le complexe ophiolitique du nord-est de La Désirade. Par son caractère unique dans les Petites Antilles, il doit faire l'objet d'une préservation à l'initiative de l'Association des Professeurs de Biologie Géologie régionale de Guadeloupe (APBG).

La deuxième particularité géologique de La Désirade, c'est la présence des roches les plus anciennes de la Caraïbe. Agées de 145 à 150 millions d'années, dans la région on ne les retrouve qu'à Porto Rico et au Vénézuela. Cette roche de nature plutonique et appelée trondjémite par les spécialistes s'est formée à partir d'un magma qui a eu le temps de se solidifier en profondeur et donc de se transformer en roche, à l'inverse des roches volcaniques comme le basalte ou la dacite qui résultent eux aussi d'un magma, mais qui est arrivé en surface ou il s'est refroidi donnant ainsi les dites roches, qualifiées alors de roches volcaniques.

Petit lexique pour comprendre la nomenclature des roches

  • Roche plutonique: roche issue d'un magma qui s'est refroidi donc solidifié en profondeur. Exemple: trondjémite.
  • Roche sédimentaire: roche formée par l'accumulation de particules d'origine minérale et /ou organique qui se déposent sur une surface bien définie.
  • Roche volcanique: roche issue d'un magma qui s'est refroidi donc solidifié en surface. Exemple: basalte, dacite.
“Hôtel OASIS & Restaurant LAGRANLAG - Beauséjour
97127 La Désirade -Tél: 0590 200 100 - Fax:0590 200091
Mail: contact@oasisladesirade.com.”